https://youtu.be/67kmuPVU9vo

En respeto a mi experiencia de aprendizaje del español, te doy unos consejos que podrás utilizar y aplicar para progresar en francés.

Je vais vous parler français, parce que j’ai envie de vous  faire travailler votre écoute, vous apprendre du vocabulaire vous habituer à entendre la prononciation et le français tout simplement.

Alors on va parler de mon expérience avec l’espagnol, je vais faire une sorte de bilan et je vais vous donner des conseils que vous pourrez appliquer au français.

Mi historia con el español

C’est une très longue histoire je dois dire parce que ça fait à peu près dix ans que j’apprends l’espagnol. Au collège, en France, qui correspond à l’école entre 11 (onze) et 15 (quinze) ans. On doit choisir deux langues: la première langue en général c’est l’anglais. Et ensuite, une ou deux années plus tard, on doit choisir une autre langue, en général l’espagnol.

Mais je dois dire que ce que l’éducation nationale nous enseigne, ça reste assez limité. C’est des trucs qui ne servent pas forcément dans la  vie comme décrire une image par exemple. Personnellement ça me motivait pas pour m’impliquer davantage dans mon apprentissage de l’espagnol donc je faisais vraiment le minimum pour avoir des bonnes notes.

Et j’ai continué comme ça tranquille pendant des années. Mais je me suis finalement rendu compte que mon niveau était pas terrible du tout et qu’il ne correspondait pas aux notes que j’avais quand j’ai été faire un stage à Barcelone en 2012. Au début c’était très difficile pour moi parce que je ne comprenais pas ce que les gens me disaient. J’avais l’impression qu’ils parlaient très vite, j’avais des difficultés à formuler des phrases etc…

La forma de aprender que funciona conmigo

Mais d’un autre côté, j’ai pris conscience que ce qui fonctionne pour moi dans l’apprentissage des langues, c’est d’être en contact permanent et en immersion totale avec cette langue. Donc écouter la manière de parler des gens, la construction des phrases, la prononciation, le vocabulaire etc.. Et ensuite de répéter et reproduire à l’identique. C’est très bénéfique pour moi et c’est comme ça que j’assimile le mieux.

Et donc à la fin des deux mois de stage le bilan était très positif. J’avais vraiment pas mal progressé mais malheureusement, encore une fois de retour en France, c’était compliqué parce je n’avais personne avec qui parler et pratiquer donc j’ai perdu une bonne partie de ce que j’avais appris et le reste est un petit peu resté caché dans une partie de mon cerveau.

Quelques temps plus tard, j’ai commencé à fréquenter des hispanophones et je me sentais vraiment perdue quand il me parlait espagnol malgré le fait que je pensais avoir un certain niveau avec l’expérience du stage à Barcelone et mes cours à l’université mais en fait non.. C’est facile de rédiger des commentaires, des résumés en espagnol mais une fois qu’il faut parler, là c’est différent. Et je pense que c’est un problème pour beaucoup de français, qui ont l’idée qu’il faut avoir  un excellent niveau pour pouvoir parler une langue et du coup ils n’osent pas parler.

El cambio en mi progresión

Ce blocage, je l’ai surmonté  il y a 2 ans quand j’ai voyagé pour la première fois en Colombie, parce que oui quand tu es dans le pays et que tu as besoin de quelques chose, tu es obligé(e) de parler.

Je me suis aussi rendue compte que l’espagnol c’était très chouette comme langue, que ça me plaisait beaucoup et donc j’étais motivée à fond pour apprendre correctement. En plus de ça  j’ai gardé quelques contacts colombiens, donc j’ai commencé à parler en espagnol sur facebook, sur whatsapp quasiment tous les jours. Et ces deux facteurs ont fait que là mon niveau a grimpé en flèche.

Et bon en août dernier, je suis arrivée pour vivre là-bas, depuis je parle espagnol tous les jours donc j’ai appris énormément surtout du vocabulaire, mais aussi comment formuler des phrases plus jolies, qui sonnent plus espagnol etc… et je vais continuer à  apprendre beaucoup de nouvelles choses parce que je suis toujours aussi motivée et qu’on apprend toujours, même de sa propre langue.

Conclusión

La moralité c’est que pour avoir le niveau actuel que j’ai en espagnol, ça m’a pris énormément de temps et ma progression a été très inégale. Pendant un certain temps, je n’ai pas fait l’effort de bien me concentrer sur l’espagnol  et donc c’est pour ça que ça n’a pas fonctionné. Pour voir des résultats, il faut de la constance, c’est très important.

Mis consejos para progresar en francés

Par rapport à mon expérience, je peux aussi vous donner quelques conseils:

Consejo 1

Il faut faire les choses avec la motivation, si tu te forces ça va être contre-productif, tu vas apprendre les choses mais pas tu ne vas pas t’en rappeler .Dans mon cas, j’apprenais les leçons par coeur et je m’en souvenais jusqu’au contrôle mais après j’oubliais tout parce que je ne le faisais pas par plaisir mais par obligation.

Consejo 2

Ce qui est également important c’est de comprendre ce qui fonctionne le mieux pour soi, la méthode qui va t’aider à apprendre et assimiler. Par exemple, en France, on va privilégier l’apprentissage par coeur. Si ce n’est pas ton truc, ça va fonctionner à court terme mais à long terme absolument pas. Ça n’a pas d’intérêt de travailler sur une méthode populaire ou je ne sais quoi mais qui ne fonctionne pas sur toi. Donc n’écoute pas aveuglément ce que te disent tes profs ou d’autres étudiants, teste beaucoup de méthodes pour savoir ce qui fonctionne vraiment(sur toi*). 

Consejo 3 para progesar en francés

Ose pratiquer parce que c’est en pratiquant qu’on progresse vraiment. Dans mon cas, c’est à partir du moment où j’a décidé d’ouvrir la bouche que les progrès ont été réels. Parler te permet de  mettre en application tout ce que tu apprends. Et peu importe si on fait beaucoup de fautes au début parce que c’est en faisant des fautes que tu apprends le plus. Lire,écrire et écouter du français, c’est important mais ce n’est pas tout, donc il faut aussi parler pour vraiment progresser.

Consejo 4

Ne te compares pas aux autres et ne te focalise pas uniquement sur ton niveau. Faire ça, ça va juste vous t’enlever ton énergie, ton temps, ta patience, des choses que tu pourrais utiliser pour apprendre et  progresser. Chaque personne a une approche différente de la langue, un parcours et des objectifs différents. Donc pourquoi se comparer à une personne qui apprend le français depuis 15 ans alors que toi tu l’apprends depuis 3 mois par exemple ? Concentre-toi sur ton travail, pour faire les choses biens et de cette façon tu seras nettement plus productif.

Consejo 5 para progresar en francés

Parle avec des natifs et  des locuteurs qui maîtrisent bien la langue. Parfois ça me dérange dans certains  cours de francais , les profs parlent d’une manière, disons, pas très naturelle pour que les élèves comprennent. Ça les induit en erreur parce qu’ils pensent que les natifs parlent comme ca mais en fait non ce qui augmente la difficulté au moment de parler avec des vrais gens. Pour ça, pas besoin d’ềtre dans le pays, il y a beaucoup de site internet ou d’application comme italki ou lingq qui existent et qui permettent d’entrer en contact avec des profs et des tuteurs de français, et à des prix qui sont vraiment abordables, beaucoup plus abordables que des classes présentielles. Donc que vous soyez en Colombie, au Mexique, en Argentine ou même en Chine, vous avez la possibilité d’entrer en contact avec des gens qui parlent français.  

Quieres progresar en francés:

No te pierdes los artículos del blog

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

1 Compartir
Compartir1
Twittear